Les orchestres partenaires

L’Orchestre symphonique de Bretagne

C’est un nouveau partenaire pour Angers Nantes Opéra, grâce au développement de sa collaboration avec l’Opéra de Rennes. L’Orchestre Symphonique de Bretagne a été créé en 1989. Il s’est très rapidement distingué dans le paysage européen par le dynamisme de ses activités, l’originalité de ses programmations et une politique discographique ambitieuse menée par ses deux premiers directeurs musicaux, Claude Schnitzler et Stefan Sanderling. Depuis 2015, son directeur musical est le Gallois Grant Llewellyn. Le nouveau projet de l’Orchestre Symphonique de Bretagne remet les musiciens au cœur d‘une région dont la vitalité culturelle lui assure des relais dynamiques.
Sans pour autant délaisser le répertoire classique, la formation bretonne développe des projets artistiques et pédagogiques en direction de tous les publics. Tous les univers musicaux sont à l’honneur, les racines celtiques bien sûr, avec le projet Taliesin, mais aussi le jazz, le rock, la techno, et puis encore la danse, le cinéma, la photographie.

L’Orchestre Symphonique de Bretagne a été invité dans de nombreux festivals français : Folle Journée de Nantes, Flâneries Musicales de Reims, Vieilles Charrues à Carhaix, Festival Berlioz à la Côte Saint-André. En 2014, il a renoué avec le Festival de Cornouaille et les Fêtes maritimes de Douarnenez. Son activité discographique a repris récemment avec un enregistrement de deux Concertos de Mozart en compagnie du pianiste François Dumont, sous label OSB Productions.

L’Orchestre national des Pays de la Loire

Il y a près d’un demi-siècle qu’a été créé cet orchestre régional, devenu national en 1996. Fruit de la réunion de l’Orchestre de l’Opéra de Nantes et de celui de la Société des concerts populaires d’Angers, il présente l’originalité d’avoir son siège dans deux villes avec sa centaine de musiciens répartis par moitié à Nantes et Angers. L’Orchestre National des Pays de la Loire reste attaché à sa mission lyrique mais a développé une cohésion toute symphonique qui l’a fait reconnaître, à l’étranger et particulièrement au Japon et en Chine, comme l’une des grandes formations françaises.
Ses directeurs musicaux successifs lui ont chacun apporté des répertoires qui ont forgé sa personnalité : de Pierre Dervaux à John Axelrod, en passant par Marc Soustrot, Hubert Soudant, et Isaac Karabtchevsky, la palette musicale de l’Orchestre n’a cessé de s’enrichir.

Depuis septembre 2014, Pascal Rophé, nouveau directeur musical, propose aux musiciens et au public un large répertoire, de Mozart aux compositeurs d’aujourd’hui, très présents au travers notamment de résidences comme celle en cours avec Kaija Saariaho.

L’Orchestre continue de jouer régulièrement à l’étranger. En 2017, il s’est produit au Japon et a été le premier orchestre français invité à la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg.