Biographie de Francesco Filidei

Né à Pise en 1973, Francesco Filidei est organiste, diplômé du Conservatoire de Florence et du CNSMDP de Paris. Parallèlement il suit le cursus annuel de composition et de nouvelles technologies à l’IRCAM.

 

"L’orgue offre la possibilité de s’exprimer avec les mains, les pieds et la tête, d’avoir un orchestre entier et un espace infini à gérer en même temps. mais c’est surtout la composition en direct et les rapports avec l’histoire qui sont en jeu..."

 

"Être à l’intérieur d’un orgue, c’est comme être à l’intérieur d’un corps, une expérience prénatale : la musique arrive à l’envers, retroussée parce que vous entendez d’abord tous les bruits de la mécanique, avant le son. Je compte, par conséquent, reproduire ce type d’écoute de l’intérieur, en tenant compte aussi de l’histoire de chaque instrument : un orgue qui est resté 500 ans dans une église a vécu tous les possibles, les accidents, a retenu les histoires de ses organistes…"

 

En tant que compositeur, il est invité depuis 2000 par les plus importants festivals de musique contemporaine : Darmstadt, Donaueschingen, Musica Strasbourg, Biennale de Venise, Milano

Musica, Printemps des Arts Monaco, Agora Ircam, Mata de New York, Archipel de Genève, Huddersfield…. Il est joué par des orchestres tels que la WDR, la SWR, la RSO Wien, la ORT, la RAI, les orchestres philharmoniques de Tokyo et de Varsovie, la Verdi, la Bayerische Rundfunk, et par des ensembles comme 2e2m, Musikfabrik, Linea, EOC, l’Intercontemporain, Klangforum, Cairn, Recherche, Ascolta, Tokyo Sinfonietta, Ars Ludi, Ictus, Neue Vocalsolisten, notamment à la Philharmonie de Berlin, à la Philharmonie de Cologne, à la Cité de la Musique à Paris, à la Suntory Hall et à la Tokyo Opera House, à la Theaterhaus de Vienne, à la Herkulessal de Munich, à la Tonhalle de Zurich, à la Disney Hall de Los Angeles.

 

Après avoir obtenu la Commande du Comité de Lecture Ircam pour Ballata I, il obtient le Salzburg Music Forderpreistrager, le Prix Takefu, le Forderpreistrager Siemens, la Médaille Picasso / Miró du Rostrum of Composers, le Prix Abbiati, le prix Charles Cros et le prix de la Fondation Simone et Cino Del Luca. Il a été compositeur en résidence à l’Académie Schloss Solitude, ainsi que membre de la Casa de Velázquez, pensionnaire à la Villa Médicis et boursier du DAAD.

 

"Pour moi ce qui compte c’est de préserver et faire revivre, à travers ma musique, ce que les générations ont vécu avant moi, et transmettre ce que nous vivons maintenant pour l’avenir."

 

Il a été professeur invité de composition à « Voix nouvelles » de Royaumont, à la Iowa University, à l’Université de Santander, à Takefu, dans les universités de Graz, Hambourg, Berlin, Stuttgart, Amsterdam, Moscou ainsi qu’aux Darmstadt Ferienkurse, entre autres institutions.

 

Il a été nommé Chevalier des Lettres et des Arts en 2016. Il est actuellement conseiller musical de la fondation I Teatri de Reggio Emilia, et il assure la programmation du Festival Controtempo à la Villa Médicis pour 2020.

 

Parmi ses dernières œuvres figurent Sull'essere angeli pour flûte et orchestre (2016), Killing Bach pour orchestre (2015), Missa super l’Homme armé pour douze interprètes (2014), Fiori di Fiori pour orchestre (2012) et sept Ballatas, la plupart pour instrument soliste et ensemble.

 

"Présenter une forme d’art qui semble appartenir au passé, qui opère sur la mémoire, porte en elle ce sens de mort encore plus saisissant. Si au même moment, au sein de ces formes, elle ouvre une porte vers l’inconnu, elle ajoute à la mémoire du passé un bond vers le futur indispensable à la transmission du présent."

 

Son premier opéra, Giordano Bruno, a été composé sur un livret de Stefano Besellato, créé à la Casa da Musica Porto et redonné au Festival Musica de Strasbourg en 2015, par l’ensemble Remix dirigé par Peter Rundel. L’Inondation, conçu avec Joël Pommerat, est donc son deuxième opéra, et tournera en 2020 après sa création à l’Opéra Comique. Francesco Filidei travaille aujourd’hui sur son œuvre suivante, un concerto pour piano et orchestre qui verra le jour à la Scala de Milan, dans le cadre de Milano Musica, le 16 novembre 2020. Ses œuvres sont éditées par Ricordi.

 

Proposer une musique non pas à écouter mais pour écouter est un objectif qu’un compositeur « engagé » doit s’imposer aujourd’hui."