Diaporama Inondation #2

2°Un processus de travail organique                                                      Au temps long du théâtre répond un processus de travail que l’on pourrait qualifier d’organique. Alors que, classiquement, un compositeur ou une compositrice travaille de façon solitaire à la composition d’un opéra, Joël Pommerat a proposé à Francesco Filidei de collaborer avec lui en amont et même pendant l’écriture de l’opéra. Les séances de travail sur le long cours ont ainsi permis d’expérimenter dans un seul souffle musique, voix et textes de façon collective, l’occasion d’un dialogue constant et fécond entre une scène écrite et une partition accompagnée au piano et au violoncelle. Différents chanteurs ont été invités à participer tour à tour à ces ateliers et mis à l’essai avant d’être choisis. Enfin, au plateau, le travail scénique s’est nourri d’improvisations, d’allers- retours entre les maîtres d’œuvre et les chanteurs-acteurs, à la limite de l’écriture au plateau chère à Pommerat.