Relation épistolaire entre les enfants et l’opéra

Avec Les Fourberies de Figaro : une relation épistolaire entre les écoles du territoire et l’opéra.

 

À l’heure des fermetures des lieux de culture, comment maintenir un lien entre les jeunes spectateurs et les artistes, artisans, techniciens et personnel d’Angers Nantes Opéra ?

Peut-être en optant pour la classique relation épistolaire…

 

L’objectif ? Préparer les enfants au visionnage en classe des Fourberies de Figaro et créer un lien plus personnel et sensible entre les jeunes élèves et les professionnels du métier.

 

 

Au total, plus de 67 classes de Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique ont participé à ce projet et ce sont près de 37 cartes postales qui ont été reçues par les artistes du spectacle ou les professionnels de notre maison lyrique.

 

« Combien de costumes avez-vous fait dans votre vie ? Pourquoi et comment êtes-vous devenu metteur en scène ? Comment fait-on des perruques ? ». Reçues entre janvier et mars, chacune des cartes a fait l’objet d’une réponse manuscrite ou audiovisuelle avec la création de courtes capsules vidéo (à retrouver ici).

 

Des cartes à foison, colorées, imagées, illustrées, poétiques… Pour s’électionner les plus marquantes, un jury composé de professionnels de l’opéra et de l’éducation, s’est réuni pour décerner différents prix (de l’humour, de l’onirisme, de la mise en scène… à retrouver ici). Huit classes ont été récompensées !

 

À la suite de ces dialogues avec les artistes et artisans et aidés des nombreuses ressources en ligne présentes sur le site angersnantesopera.com, les jeunes étaient fin prêts pour découvrir en classe, à distance mais ensemble, la captation du spectacle des Fourberies de Figaro.

 

Projet en partenariat avec Le Centre de Ressources lecture-écriture de la Ville de Nantes, la direction des services départementaux de l’éducation nationale de Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique, la ville de Nantes, Nantes métropole, la Communauté de Communes de la Région de Blain, Brissac Loire Aubance, la Délégation à l’Éducation Artistique et à l’Action Culturelle du rectorat de l’académie de Nantes (DAAC), les conseils départementaux de Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique, l’enseignement catholique de Loire-Atlantique.